batik afif syakur

Le Batik: Rencontre Avec Afif Syakur

batik afif syakur

Photo par Afif Syakur

 

Rencontre avec Afif Syakur, l’artiste derrière la célèbre marque « APIP’s Kerajinan Batik », qui fonde son esprit sur l’alliance de la tradition et de la modernité. La griffe a réinventé le batik en une vingtaine d’années, tout en gardant son authenticité.

 

Afif Syakur est le créateur de la maison APIP’s Kerajinan Batik, basée à Yogyakarta, centre culturel de l’île de Java. Il est lui-même originaire de Pekalongan (Java-Central), et sa famille est marchande de batik depuis 4 générations. Passionné de batik depuis son plus jeune âge, il travaille pour l’entreprise familiale dès l’adolescence, afin de financer ses études de philosophie à l’Université de Gadjah Mada à Yogyakarta.

 

Constatant que les méthodes traditionnelles se perdent au fil du temps. Il possède dans ses collections plus de 4.000 pièces de batiks anciens. En 1990, il décide de créer sa propre maison de batik pour éviter que le savoir-faire authentique ne disparaisse à jamais.

 

APIP’s Kerajinan Batik est maintenant basée à Yogyakarta. Il compte parmi ses clients quelques illustres personnalités comme l’ancien président Indonésien Susilo Bambang Yudhoyono et le sultan de Yogyakarta, Hamengkubuwono X.

 

Sa griffe offre une large palette de motifs en provenance de plusieurs régions, qui illustrent ainsi la richesse culturelle de l’archipel. Et Afif n’hésite pas à utiliser des matériaux de qualité, tels la soie, afin de valoriser ses créations. Il utilise d’ailleurs des colorants naturels – que l’on appelle sogan, ainsi que des colorants chimiques, afin d’apporter une touche exotique, qui correspond en général mieux aux tendances occidentales.

 

Mon interlocuteur précise tout de même que le batik peut garder son nom, même si des colorants chimiques participent à sa confection.

 

Le batik authentique doit cependant respecter la procédure traditionnelle qui consiste à passer de la cire chaude sur le tissu. Celle-ci permet en effet de soustraire certains pans à la teinture. On utilise d’abord un canting (un petit instrument à bec verseur qui contient la cire) pour dessiner les motifs sur le tissu. Puis on trempe celui-ci dans la teinture et on le plonge ensuite dans l’eau bouillante pour enlever la cire. Cette procédure est renouvelée pour toute autre couleur que l’on souhaite apposer.

 

Selon la complexité des motifs et du nombre de couleurs, la création d’une pièce de batik peut alors prendre parfois plusieurs mois. Le plus important dans cette technique est l’utilisation de la cire, et toute imprimante est bien entendu bannie.

 

Dans la mesure où le batik fait partie intégrante du patrimoine culturel indonésien (il a d’ailleurs a été inscrit en 2009 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité), une pièce de batik représente une histoire et une symbolique particulières: l’étoffe accompagne en effet la vie d’un Indonésien de la naissance à la mort. Chaque événement marquant (naissance, adolescence, mariage, etc.) est représenté par un motif spécifique.

 

Afif Syakur a en réalité fondé trois marques: APIP, PIP et AFIF.

[aesop_image imgwidth= »700px » img= »http://37.60.232.58/~treesbox/cgi-bin/chroniqueindonesie/wp-content/uploads/2015/06/batik-afif-syakur.jpg » align= »center » lightbox= »on » caption= »Photo by Dominic C » captionposition= »center »]

 

 

APIP est la marque de prestige, destinée à une clientèle de haute gamme. Mon interlocuteur se plaît d’ailleurs à me rappeler qu’ APIP est tout simplement plus facile à prononcer (tant par les Indonésiens que par les Etrangers) qu’AFIF.

[aesop_image imgwidth= »700px » img= »http://37.60.232.58/~treesbox/cgi-bin/chroniqueindonesie/wp-content/uploads/2015/06/afif-syakur.jpg » alt= »batik-afif-syakur » align= »center » lightbox= »on » caption= »Photo by Dominic C » captionposition= »center »]

AFIF n’est donc réservée qu’à la fabrication de pièces uniques ou de commandes spéciales.

 

Quant à PIP, c’est la marque de la grande distribution.

 

Avec ces trois griffes, Afif Syakur souhaite en définitive faire perdurer la technique du batik, et éventuellement la faire prospérer. C’est la raison pour laquelle il voyage régulièrement, et notamment à travers toute l’Asie, afin de promouvoir ses produits et le Batik en général. Son ambition est de faire découvrir cette technique javanaise millénaire au monde entier et – rêve ultime – d’habiller de batik les plus grandes personnalités.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *