Les 10 Meilleurs Treks d’Indonésie

Active Semeru volcanoe with some ash smoke frome it at twilight

Volcan Semeru – Photo © iStockphoto.com

 

L’archipel indonésien compte plus de 17.000 îles. Le pays est l’une des destinations favorites des passionnés de trek et l’ascension de volcans est très prisée par les aventuriers. Mais le territoire indonésien, aussi vaste que l’Europe, offre également la possibilité de découvrir d’autres spots préservés, permettant une immersion, aux cotés des populations locales, dans une nature somptueuse. Je vous propose donc mon top 10 des meilleurs treks en Indonésie, ci-dessous.

 

 

10) Les Hauteurs de Bali

 

Loin du tourisme de masse que l’on ressent notamment dans le sud de l’île, les hauteurs de Bali permettent par exemple une extraordinaire traversée à pied du coeur culturel et historique de l’île des Dieux. Là, villages traditionnels, temples, rizières et forêts sont encore préservés et la nature y est toujours sauvage. Au milieu gisent deux volcans actif, le Mt Batur (1.717 m) et le Mt Agung (3.142 m), qui se gravissent également.

 

10 - Bali - Ascension Batur

Sommet du Volcan Batur – Photo © iStockphoto.com

9) Le Volcan Tambora

 

L’éruption du volcan Tambora (2.850 m – Sumbawa), en 1815, reste considérée comme l’une des plus violentes et meurtrières de l’histoire. C’est d’ailleurs les nuages de cendre de celle-ci qui a notamment provoqué « l’été sans soleil » de 1816, en Europe. Le volcan s’est assoupi depuis et il est logique qu’il reste encore et maintenant peu fréquenté, notamment en raison de la difficulté d’accès. Son ascension nécessite au moins 2 jours à travers une jungle épaisse et dense, et seuls les connaisseurs s’y aventurent. Au sommet, les dimensions de la caldeira, qui s’est créée après cette fameuse éruption, impressionne toutefois, et les plus courageux décident parfois de descendre dans le cratère.

 

09 - Indonesia - Sumbawa - Mt Tambora 01 - Photo by Hadi Prasetyo for Azimuth Adventure Travel Ltd - All Rights Reserved

Sommet de la Caldeira du Volcan Tambora – Photo © Hadi Prasetyo

8) Le Volcan Kerinci

 

Au beau milieu de la jungle de Sumatra, qui abrite les derniers tigres, éléphants et orangoutans de la planète, gît le volcan Kerinci (3.805 m). Inutile donc de dire que l’ascension, sur des chemins boueux et glissants en permanence, n’est pas une partie de plaisir. Votre « douleur » s’efface toutefois au sommet, car vous arrivez tout simplement sur le « toit du monde », où une grande partie de Sumatra s’agenouille à vos pieds!

 

kerinci

Volcan Kerinci – Photo © iStockphoto.com

 

7) Le Pays Toraja

 

Sur l’île de Sulawesi, autrefois appelée Célèbes, le peuple Toraja est réputé pour ses rites funéraires uniques et ses architectures en forme de bateaux. Dans les montagnes Toraja, les paysages sont préservés, la nature y est dense et très verte, et se mélange parfaitement aux us et coutumes locaux. Traverser le pays Toraja à pied est donc un véritable voyage dans un autre monde, un autre temps.

 

toraja

© www.istockphoto.com/

 

6) Le Volcan Merapi

 

Le Merapi est l’un des volcans les plus actifs d’Indonésie. Il est également l’un des plus surveillés, car nombreux sont les Javanais qui vivent à ses pieds ou sur ses flancs (où la terre y est très fertile), ce malgré les éruptions régulières. La dernière remonte d’ailleurs à novembre 2010 et a provoqué la mort de plus de 350 personnes, dont le fameux « gardien des clés » du volcan, Mbah Marijan.

 

L’ascension-type débute depuis le village de Selo, sur les flancs nord du volcan, et s’effectue de nuit, afin d’atteindre le sommet (à 2.900 m) un peu avant le lever du soleil. Les plus aventuriers choisissent parfois de partir de Babadan (flancs ouest), afin notamment de longer les coulées de lave de l’éruption de 1998, et ainsi avoir un meilleur aperçu de l’activité volcanique.

 

merapi volcan

© www.istockphoto.com/

5) La Caldeira du Tengger (Mt Bromo) & le Volcan Semeru

 

Très accessible, le volcan Bromo est très fréquenté par les touristes, et indonésiens et étrangers. Il reste toutefois incontournable de par les paysages « lunaires » que l’ensemble de la caldeira (qui l’entoure) propose. Du haut du Mt Pananjakan (2.800 m), il est fréquent que les visiteurs affluent en 4×4, peu avant le lever du soleil, afin d’admirer le volcan Bromo, fumant aux côtés du Mt Batok, avec le majestueux Mt Semeru (le plus haut volcan de Java, qui culmine à 3.675 m) en arrière-plan. Véritable image de carte postale.

 

L’ascension du volcan Semeru s’effectue en un minimum de 2 jours et exige une excellente condition physique, car ses pentes sont raides. Au sommet (un large promontoire qui domine le cratère, situé à environ 200 m), l’observation des fréquents dégazages est impressionnante, surtout si le bruit assourdissant se mêle aux volutes noirâtres qui s’échappent des entrailles du volcan.

 

Bromo volcano at sunrise,Tengger Semeru National Park, East Java, Indonesia

Bromo volcano at sunrise,Tengger Semeru National Park, East Java, Indonesia

 

4) Le Kawah Ijen

 

Le Kawah Ijen, situé à l’extrême est de l’île de Java, est fameux pour ses porteurs de soufre et son lac d’acide (le plus grand au monde). Les randonneurs se lèvent d’ailleurs de plus en plus tôt, afin d’atteindre le bord du lac avant le lever du soleil et d’être donc en mesure d’observer le soufre gazeux et liquide, qui, de nuit, étincelle de sa couleur bleue phosphorescente. Dans le ventre du volcan, le travail de ces « forçats du soufre » nous rappelle les romans de Zola.

 

Blue sulfur flames, Kawah Ijen volcano, East Java

Mine de Soufre – Kawah Ijen – Photo © iStockphoto.com

 

3) Les Varans de Komodo

 

L’archipel de Komodo, coincé entre Sumbawa et Flores, abrite les fameux « dragons » de Komodo, et randonner à travers sa savane et ses forêts donne l’impression de se retrouver en plein « Jurassik Park ». Ces reptiles que l’on croise sont en effet d’un autre temps et leur caractère imprévisible (ils restent des animaux dangereux) fait souvent monter l’adrélanine. Un must, donc, mais n’y allez pas en haute saison, car cette destination est de plus en plus fréquentée.

 

varans komodo

varans komodo

 

2) Le Volcan Rinjani

 

Avec ses 3.626 m d’altitude, le Mt Rinjani est le deuxième plus haut volcan d’Indonésie (après le volcan Kerinci, lui à 3.805 m) et nécessite également au moins 2 jours pour son ascension. Les plus courageux l’entreprennent par le village de Senaru (sur les flancs sud), et traversent d’abord une jungle dense et humide avant d’atteindre le bord de la caldeira, qui offre un paysage magnifique, dominé par le lac Segara Anak, le volcan Baru (« Nouveau » en Indonésien) et le sommet du Rinjani, au loin.

 

Le périple est tout autant difficile que l’ascension du volcan Semeru, et il s’agit donc de bien se préparer, tant physiquement que d’un point vue logistique.

 

rinjani

rinjani

 

1) La Vallée de Baliem

 

La Papouasie indonésienne reste probablement l’une des dernières grandes terres d’aventures au monde. La chaîne de montagnes qui traverse l’île en son milieu est en effet l’une des plus difficile d’accès, et les populations qui vivent sur leurs flancs semblent tout droit sortis de la préhistoire.

 

La vallée de Baliem est considérée comme le « camp de base » de toutes explorations de cette région, et la population Dani, aux techniques agricoles ancestrales, sait parfaitement accueillir et aiguiller les plus aventuriers des voyageurs.

© Dominic C

© Dominic C




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *