procession d'abdi dalem

Abdi Dalem

procession d'abdi dalem

Rencontre avec… RM.Ng Irawan Gondho Asmoro (Iwan), Abdi Dalem Anon-Anon à Surakarta

 

Qu’est-ce qu’un Apdi Dalem?

Un Abdi Dalem est une personne qui dédie sa vie au sultan.Les Abdi Dalem ont souvent une aptitude particulière pour la musique, pour la danse, ou en tant que dalang par exemple.Pour ceux qui n’ont pas d’expertise particulière, il peuvent aider en nettoyant ou en entretenant les bâtiments du kraton. Un abdi dalem est une personne qui aide le sultan en participant aux activités et aux cérémonies du kraton ou en prenant soin et en entrenant le palais. Les salaires des abdi dalem sont plutôt faibles, plus faibles encore à Jogjakarta qu’à Solo. D’ailleurs à Jogjakarta, la plupart des abdi dalem sont volontaires, et n’ont pas de salaires. Il y a deux catégories d’abdi dalem: Les Abdi Dalem Punokawan, et les Abdi Dalem Keprajan. Les Abdi Dalem Punokawan doivent se rendre quotidiennement, ou tous les deux ou trois jours au Kraton, selon l’emploi du temps fixé par le Kraton. En général, ce sont eux qui sont rémunérés. Les Abdi Dalem Keprajan sont des personnes qui sont imprégnées de la philosophie javanaise, « jiwa jawi ». Les Apti Dalem Keprajan ont deux principales fonctions. Ils participent à l’entretien du palais, et s’ils ont une aptitude particulière, comme la danse par exemple, ils vont pouvoir la mettre à profit pour l’intérêt du Kraton.

 

Si le salaire est si bas, pourquoi tant de gens veulent servir le Kraton?

Beaucoup de javanais, en particulier à Jogjakarta, pensent que le sultan est désigné par Dieu, c’est donc une personne sacrée et très respectée, au sens premier du terme. Le Sultan est le maître spirituel du monde des humains. Ainsi, pouvoir participer au fonctionnement du Kraton, est considérée comme quelque chose d’extraordinaire. En étant abdi dalem, ils acquièrent la bénédiction du Sultan, et cela les rend sereins, même s’ils n’ont pas un salaire important. Pour diverses raisons, notamment politiques, la volonté de servir le Kraton et le sentiment de loyauté envers le Sultan est plus fort à Jogjakarta qu’à Solo (Surakarta)

 

Existe-t-il des différences entre les abdi dalem de Solo et ceux de Jogja?

Les Abdi Dalem à Jogja et à Surakarta ont les même tâches, le même rôle dans le Kraton. Seule leur appellation diffère. A Surakarta, les Abdi Dalem Punokawan sont appelés Abdi Dalem Tanggap, et les Abdi Dalem Keprajan sont appelés Abdi Dalam Anon-anon. A Solo, il y a deux Kraton, le Kraton Mangkunegaran et le Kasunangan. Certains abdi dalem participent aux activités des deux keraton, certains sont abdi dalem uniquement pour l’un ou l’autre des keraton.

 

Comment devient-on Abdi Dalem?

Si on compare Jogja et Solo, la procédure est plus simple à Solo, car à Solo la sélection est moins drastique qu’à Jogja. Il faut d’abord écrire une lettre de candidature en expliquant que l’on veut devenir Abdi Dalem, et quelles sont nos motivations. Il y a ensuite un test pour évaluer notre connaissance de la culture javanaise, du Keraton, et c’est après ce test que l’on saura si l’on est apte ou non à devenir Abdi Dalem. A Jogja, le test est plus difficile. Les questions portent sur le Kraton, sur le Tugu sur les mythes et l’imaginaire javanais, sur la mer du Sud. Il faut savoir combien d’arbres sont plantés devant le Keraton, et ce que cela symbolise.

 

Pourquoi as-tu souhaité devenir Abdi Dalem?

J’ai besoin d’un lieu, d’un endroit où je puisse exprimer mon sentiment d’appartenance à la culture javanaise. Je participe toujours aux rituels ou aux cérémonies qui ont lieu dans le Keraton.

 

En ce moment se déroule la cérémonie de Sekaten. En quoi cela consiste-il?

Sekaten est une cérémonie rituelle qui a lieu la semaine de la naissance du prophète Mohammad. Le gamelan est installé dans la cour de la mosquée pour faire venir et se réunir les gens à la mosquée. Pendant sept jours, le gamelan est joué sans interruption. Plusieurs morceaux sont joués les uns à la suite des autres, en boucle, et cette répétition de musique sonne comme une prière. De la nourriture spéciale est cuisinée à cette occasion. A Solo par exemple, ce sont les œufs de canards salés. Après avoir joué du gamelan pendant sept jours, a lieu la dernière procession, qui clôt la cérémonie. Les membres du Kraton vont offrir des « gunungan » (montagnes). Il y a deux types de gunungan: gunungan lanang, qui est constituée de légumes, de plantes… et gunungan wadon, constituée de spécialités culinaires de Solo comme les rengginan (du riz grillé au soleil sous la forme de galette), des onde-onde ceplis (petites boules sucrée à base de farine de blé recouvertes de graines de sésame), etc. Les gunungan portées par les abdi dalem débutent la procession de l’intérieur du palais. La procession va du palais à la mosquée, Masjid Agung pour Surakarta, Masjid Gedhe pour Jogjakarta. Les gunungan reviennent ensuite au Kraton, si elles n’ont pas été dépecées par la foule.

 

Où as-tu appris tout ce que tu sais sur la culture et la philosophie javanaise?

J’ai appris en me rendant régulièrement au Keraton. Il y a aussi de temps en temps des émissions et des discussions sur ce sujet à la télévision.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *